Nos partenaires

Zinzin

Portrait chinois d'un journaliste hors norme

Il travaille à Paris dans le 17ème arrondissement, mais il est rarement à son bureau. Fainéant ? Pas vraiment, plutôt passionné…

Tous ses vaccins sont à jour car il aime beaucoup voyager, pour son métier mais pas seulement. Ainsi, il a eu la chance de taquiner le poulpe avec Henri Jacks en mer Rouge, de flâner dans les rues de Positano accompagné de Philippe Goubeault, ou encore de jardiner avec Alain Souvignon dans la campagne anglaise.

Sans être un grand sportif, il lui arrive de s’exercer le week-end au golf en compagnie de Pascal Pigot ou au tennis en suivant les conseils de Julien Tizot. Quand il le peut, il aime parler sport automobile avec Jean-Claude Guimiot et François Marbeck, pour tenter notamment de maîtriser la technique du « talon pointe ».

Il a eu la chance de déguster la fameuse terrine au saumon de Pierre- Maxime Duminil, mais pour le choix de son vin, il fait confiance à Marc Wendling.

Son style vestimentaire ? Celui d’un baroudeur. Comme Antoine de Maximy, son explorateur préféré, il porte régulièrement une chemise rouge.

Ses principaux défauts ? Il a le mal de mer, chante faux, un peu râleur et un brin gaffeur, Etienne Stofer peut d’ailleurs vous le confirmer…

Ses principales qualités ? La pugnacité. Il est aussi plus courageux qu’il n’en a l’air.

Son acte le plus héroïque ? Avoir adopté Limoux, un warrant très lunatique.

Si Dieu existe, qu’aimerait-il, après sa mort, l'entendre lui dire ? « Zinzin, vous avez compris qu’il n’y a pas de génie sans un grain de folie ». Bref, Zinzin s’emballe parfois !

Ce qui lui réchauffe le cœur dans les moments difficiles ? Se rappeler qu’une diseuse de bonne aventure rencontrée au café Pierre Loti à Istanbul lui a prédit des amitiés durables dans le monde institutionnel. Le marc de café a parlé…

Vous avez trouvé ? Il s’agit bien sûr de Zinzin Reporter ! Son succès récent a incité le groupe de presse Instit Invest à lui consacrer un site internet dédié, espérons qu’il ne prenne pas la grosse tête…